• Le livre nomade

    Bernard Degioanni

    • Persee
    • 10 Octobre 2018

    Né sur les rotatives d'une imprimerie au siècle dernier, il ignore qu'il est voué à l'errance. Pourvu d'un sens aigu de l'observation, il nous narre son parcours associé à celui d'Anna, Boris et tant d'autres. Ainsi nous arpentons le globe en sa compagnie et comprenons mieux la magie qui entoure les pérégrinations du Livre Nomade.

    Après avoir donné vie à une entité liquide, l'auteur de Confessions d'une mer esseulée récidive avec bonheur en mettant en scène un objet familier dont la chair est faite de papier. À l'heure des textos et des e-books, les amoureux des vrais livres apprécieront cette touchante épopée qui par ricochet éclaire nos propres existences.

    Né à Entrechaux (Vaucluse) en 1953, Bernard Degioanni vit en Provence entre Alpilles et Luberon. Enseignant, ingénieur du son des groupes Dionysos et Love and Hate, cavalier randonneur, l'auteur de La Femme-Nénuphar signe avec Le Livre Nomade son cinquième roman.

    Rejoignez Bernard Degioanni sur son site :

    Www.auteursdumidi.fr

  • Un conte musical sur la protection de l'environnement à Mayotte. N'Gaya, une métisse mahoraise, son univers, ses danses et ses amis...

  • Plages et calanques, une invitation au rêve, à l'évasion, devant ces eaux turquoise et tentatrices ! Que recèlent les grottes marines, quel est le secret des eaux profondes, quels pièges renferme la mer ? Autant de questions auxquelles seuls quelques initiés pourraient répondre. Car la mer, jalouse de son « intimité », nous guette et nous attend, déployant ses multiples charmes pour mieux nous séduire et nous assujettir, toujours prête à s'emparer de notre corps, de notre esprit, de notre âme.Prête aussi à bouleverser notre destin... Nous apprendre à poser sur la mer un regard différent, tel est le propos de l'auteur de cette tragi-fiction dont elle est le personnage principal. Un roman qui a les résonances d'un véritable hymne dédié à un élément qui, depuis toujours, berce le destin des humains et qui lui survivra. À savourer en toute sérénité, étendu sur une plage de sable fin...

  • La femme-nénuphar

    Bernard Degioanni

    • Persee
    • 4 Octobre 2010

    La vie de Philippe Bonaldi, ostéopathe équin, homme muré dans sa solitude depuis le décès de son épouse, bascule brutalement la nuit où, dans un parking cauchemardesque, il tire une jeune femme des griffes d'un trio maléfique.
    Frappée d'amnésie à la suite de l'agression, la séduisante inconnue va transformer malgré lui cet homme tranquille en un héros capable d'aller au bout de l'enfer pour retrouver le passé de sa protégée. Le réel talent de l'auteur, c'est de réussir à écrire un road-movie policier à la manière d'une quête chevaleresque. Mieux qu'un thriller, La Femme-Nénuphar pourrait bien être une grande histoire d'amour.

  • Sept siècles après la Grande Destruction, les humains n'occupent plus sur la Terre que des îlots dérisoires. Les chemins et les destinées d'Aimery, Seigneur de Toul, et d'Ahmed, Émir de Dadjenit, derniers Potentats d'une planète en pleine mutation, vont se croiser...

    Dans le monde où nous plonge l'auteur, l'épée a repris ses droits et le bras qui la brandit ne peut se permettre de trembler. Ses personnages paraissent évoluer dans les arcanes d'un jeu vidéo à la différence près que, n'étant pas des avatars numériques, ils jouissent d'une seule vie. Cependant au fil de leurs pérégrinations nous comprenons que, si nous croyons exister sous un seul état, en termes de probabilité quantique il en va autrement puisque l'univers se subdivise en une infinité de réalités simultanées et que nous appartenons à bon nombre d'entre elles.

  • Kebab killer

    Bernard Degioannni

    • Persee
    • 4 Juillet 2014

    Aout 2012. Une véritable épidémie d'homicides touche l'Hexagone. De Paris à Marseille en passant par Lyon, les scènes de crime se répondent selon un rituel identique. Réveillant les échos d'un épisode oublié, le « tueur aux doners » s'attaque à des commerçants d'origine maghrébine. Epaulé par une capitaine du Quai des Orfèvres, Patrick Dampierre, obscur lieutenant de police, va tenter de mettre un terme à cette escalade de l'horreur. Avec ce nouvel opus, l'auteur de La Femme-Nénuphar livre un époustouflant thriller littéraire, inspiré de faits réels, dans lequel la violence n'est jamais traitée avec complaisance. Habilement construit, Kebab Killer nous plonge au coeur des déviances humaines et se découvre avec un mélange d'effroi et de fascination. Né à Entrechaux (Vaucluse) e, 1953, Bernard Degioanni est père de quatre enfants. Passionné d'équitation, il vit en Provence au coeur des Alpilles. Après Confessions d'une Mer esseulée en 2009, La Femme-Nénuphar en 2010, et Les Naufragés de l'Apocalypse en 2012, il signe avec Kebab Killer son second roman policier.

  • Mes écritures traduisent l'amour et le bonheur avec lesquels j'ai tracé mon vécu. Ce sont mes parents, modèles de courage et de ténacité, qui m'ont donné ces atouts, avec lesquels j'ai forgé ma manière d'être. La passion, je l'ai découverte dans mon apprentissage de « petit berger », parmi les ovins de mon père. J'étais voué à ce bonheur, avant qu'une maladie contractée à 18 ans m'en empêche. J'ai alors entrepris des études et c'est avec la même passion que j'ai appris mon deuxième métier. Mes parents étaient toujours tournés vers l'avenir, et cela me fait maintenant penser à Kierkegaard qui pensait que « la vie ne peut être comprise qu'en revenant en arrière mais doit être vécue en allant de l'avant ». En allant, moi, de l'avant, j'ai analysé tous les événements qui se sont manifestés autour de moi, afin de mieux me situer dans cet ensemble. Ainsi, j'aurais pu aussi intituler ces poèmes « Passions de vie ».

  • À l'aube de leurs 25 ans, Amy et Max prennent la fuite et quittent leurs existences. Ils ne veulent plus subir la crise économique et ses conséquences sociales délétères dont leur génération paie le prix fort. Le couple prend alors la route sans destination ni objectif. Cependant des projets tendent à se dessiner au fil des kilomètres parcourus, et ils décident de créer une communauté autonome...

    Jusque là simple création de l'esprit, leur utopie s'ancre rapidement dans le réel. Et alors que l'espoir semble renaître, l'idéalisme des membres de la communauté se heurte à l'âpre réalité : l'absence d'autorité fragilise la cohésion sociale. Amy et Max se battent pour pallier cette faiblesse.

    L'arrivée de Daniel Lebsky, un leader CGT, vient bouleverser la vie de la communauté...

empty